ELISA CINAL
Hypnose - Sophrologie
Thérapies Brèves - Paris 14

sophrologie

 
Dans l'article "Vive la somatisation positive" (http://www.minutedetox.com/vive-la-somatisation-positive.html), l'auteure aborde un point que je trouve pertinent, particulièrement à notre époque, car le sujet sur les maladies chroniques ou psychosomatiques fait l'actualité dans tous les magazines de santé. Elle explique que s'il est possible de somatiser et de se rendre « malade » - d’activer un trouble corporel - par les pensées, les émotions, les sentiments négatifs, l’inverse est également possible.
 
Toutes ces douleurs, ces maladies dites psychosomatiques sont des phénomènes connus et reconnus aujourd’hui. Tout le monde plus ou moins a rencontré ou rencontrera au moins une fois dans sa vie une douleur ou un trouble dont on ne connaîtra pas vraiment l’origine sur le plan organique et qui sera relégué sur le plan psychique et émotionnel.
 
Alors oui, oui nous faisons bien de soulever enfin la question: si on somatise du négatif, peut-on somatiser du positif ?
 
La réponse pour moi en tant que sophrologue, portée dans ma pratique par le principe d'action positive, est évidente. Mais qu'en est-il pour vous ?
 
Des mots pour soigner les maux. Cela semble si simple mais pas si évident que cela en fin de compte, car il ne fait pas partie de notre éducation, de l’enseignement qu’on nous inculque.
 
C'est la raison pour laquelle le sophrologue est là. Comme un guide, il accompagne par son discours pour apprendre, entre autre, à activer le positif, tant sur le plan psychique que corporel, et à déployer cet "art de vivre" pour vivre son existence avec plus de sérénité.

 


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.