ELISA CINAL
Hypnose - Sophrologie
Thérapies Brèves - Paris 14

addiction

Dans deux jours exactement débutera le mois sans tabac. Au-delà d'une simple résolution personnelle (qu'on a tendance à ne jamais tenir d'ailleurs), c'est l'occasion ou jamais pour tous les fumeurs - indécis ou déterminés - de se mettre en action tout un mois durant et de participer au grand mouvement collectif d'aide et d'information pour le sevrage tabagique.

Et pourquoi ne serait-il pas l'occasion de franchir le pas en se lançant le défi de s’éloigner de la cigarette et de changer toutes ses habitudes liées à cette dernière au cours du mois ? Car comme le dit le slogan du mouvement : "au-delà d'un mois, les chances d’arrêter définitivement sont multipliées par 5."

Au pire, vous aurez laissé quelque chose commencer à mûrir en vous, au mieux, vous aurez arrêté définitivement.

Pendant le mois de novembre, des ateliers et événements seront mis en place un peu partout en France, une page Facebook dédiée à la communauté est également disponible pour échanger témoignages et conseils. Des kits d'arrêt progressif seront distribués comme support et aide au cours des événements ou ateliers. Ces kits sont également disponibles sur le site http://mois-sans-tabac.tabac-info-service.fr/

Pour ma part, je pense que je contribue déjà au mouvement en aidant les fumeurs à arrêter au cours des séances d’hypnose ou de sophrologie que je propose.

Par contre, cette année et pour la première fois, j’aurai également le plaisir d’accompagner le service d’addictologie au sein de la Préfecture de Police lors d’un atelier pour y présenter l’hypnose et la sophrologie comme méthodes aidantes au sevrage tabagique.

En effet, l'hypnose et la sophrologie font partie des moyens dont peut disposer le fumeur dans le cadre de son sevrage tabagique.
Ces méthodes non médicamenteuses aident l'individu à déployer toutes ses ressources internes afin d'atteindre son objectif.
Si la sophrologie va aider la personne à visualiser et vivre son sevrage "en pleine conscience" tant dans son corps que dans son esprit, l'hypnose va, quant à lui, permettre au praticien de s'adresser à l'inconscient pour l'aider à changer ce comportement vers lequel il tend pour une raison ou une autre.
Avoir la volonté n'est pas le gage de réussite, car le plus important est de le désirer sincèrement, de se poser vraiment la question - Est-ce que je veux arrêter ou pas ? Et pourquoi je veux arrêter ? - de manière à avoir l'envie d'arrêter pour les raisons qui sont les bonnes pour soi-même. Ceci est la clé de la réussite pérenne du sevrage avec ces méthodes.


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.